Le Web et ses évolutions

Le Web est en profonde mutation, notamment grâce à l’évolution constante des nouvelles technologies.

Le Web était initialement statique. Sa fonction était la recherche d’information et la consultation de pages Internet écrites en langage HTML (HyperText Markup Language). Son développement, par une standardisation des langages et des protocoles, permet de créer un réseau mondial globalisé interactif et collaboratif. On peut citer, parmi d’autres de nouveaux outils : les réseaux sociaux, les blogs, les wikis. Le wiki permet à tout utilisateur d’ajouter ou de modifier une page d’un site. En cela l’utilisateur devient actif. C’est le web 2.0. Cette mutation du web et ses nouveaux outils favorisent l’accès à l’information. L’utilisateur est en mesure de rechercher, de recevoir, d’évaluer et de modifier de l’information. Ceci génère des problèmes liés à la titularité du droit d’auteur de ces informations. Des sites encouragent à la participation et à la collaboration tellrs que Youtube ou Facebook. Plus généralement, il permet de partager des expériences. Dans mon cas, il me permet d’acquérir de nouvelles connaissances et de développer de nouvelles méthodes d’apprentissage.

Certains parlent aujourd’hui du Web 3.0 pour caractériser la dématérialisation de l’information, d’établir une convergence entre le réel et l’immatériel.

Certains en arrivent en effet à penser que l’on va aboutir à un web sémantique. Cette évolution fait l’objet d’une réflexion par le World Wide Web Consortium. Ce web consiste à faire émerger du web et ses informations et de faire naître de nouvelles connaissances, de partager et combiner l’information plus facilement. Tim Berners-Lee définit le web sémantique comme étant « un web de données qui peuvent être traitées directement et indirectement par des machines pour aider les utilisateurs à créer de nouvelles connaissances. » Les machines sont pourtant actuellement dans l’impossibilité d’effectuer des tâches sans une aide extérieur de l’homme. Rendre lisible une page à la fois par l’homme et par la machine est la finalité du web sémantique. Les machines pourraient alors directement répondre à des requêtes de l’homme en fonction du sens de ces demandes. Or, web actuel est basé sur des documents seulement lisibles par l’homme et des données lisibles par les machines en langage HTML. Le « web des données » consiste à lier et à structurer l’information sur Internet.

D’autres pensent que le Web 3.0 est celui du web mobile. De nombreux sites sont en effet maintenant développés pour des supports mobiles tels que les smartphones ou les tablettes. Le Web 3.0 pourrait également être celui des applications Web.

Le Web est en perpétuelle évolution de nouvelles formes d’utilisation vont apparaitre avec le développement des nouvelles technologies. Finalement, le but ultime de ces évolutions est de répondre à nos besoins toujours plus complexes. Mes recherches m’ont permis de mieux appréhender ce sujet et m’ont permis de comprendre le fonctionnement du Web.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s