Approche didactique du numérique/Activité 2 : Les objectifs pédagogiques

Suite à une première activité sur les dimensions didactiques de mon projet, j’ai approfondi ma réflexion en essayant de répondre aux questions que je m’étais posées.

Mon intention était de concevoir une formation qui puisse apporter un bénéfice aux personnes en situation de handicap, mais également à toute personne exerçant une activité en entreprise.

Il a donc fallu s’attacher à développer une vision plus opérationnelle de mon projet. Dans le cadre du Master AIGEME, j’effectue une expérience d’un an en qualité de concepteur de formation en e-learning pour un diplôme universitaire d’ergonomie, au sein du centre de formation « Institut de Thérapie Mannuelle de Paris. La solution s’est présentée à moi comme une évidence. L’ergonomie, l’adaptation de l’homme au travail, est un terrain idéal pour proposer une formation répondant à la fois à une demande des entreprises, mais également à l’employabilité des personnes en situation de handicap.

J’ai alors recherché des formations qui proposeraient les dimensions que mon projet en traitant à la fois d’ergonomie et de conditions de travail. Après différentes recherches, certaines données en sont ressorties. J’ai ainsi délimité deux parties à la formation que je souhaiterais proposer l’une axée sur la démarche ergonomique en entreprise, l’autre sur une démarche de sensibilisation et de prévention des personnes en situation de handicap. La population visée serait donc des personnels d’entreprise tels que les CHSCT, médecins du travail mais également manager et personnes en situation de handicap. La formation apporterait un bénéfice à chacun d’entre eux.

Pour construire les objectifs pédagogiques de cette formation, je me suis sur quatre dimensions clés :

1. l’acquisition de connaissances

2. la compréhension de l’objet de la formation

3. l’application des données

4. L’analyse

Dans le cas de la démarche ergonomique, j’ai ainsi mis en avant la connaissances des basiques de l’ergonomie (dimensions humaines, risques professionnels, contrainte et astreinte de travail, pénibilité…). Le niveau suivant d’objectif est consacré à la compréhension des différentes étapes de l’analyse ergonomique d’un poste de travail. L’application des données sera d’identifier les possibilités d’aménagement d’un poste de travail et les risques encourus. Enfin, l’objectif encore supérieur à atteindre sera de savoir mettre en place une démarche de prévention et d’évaluation des risques et d’amélioration des conditions de travail.

Dans la dimension du handicap de la formation, il sera d’abord question de connaître les différentes formes de handicap et de définir les besoins de cette population au poste du travail. Le niveau de compréhension sera d’observer les difficultés rencontrées par les personnes en situation de handicap et d’en comprendre les contraintes afin d’imaginer des moyens ergonomiques et d’accessibilité à leur poste de travail. Le niveau d’objectif supérieur sera donc l’application concrète de l’évaluation précédente par l’adaptation du poste de travail. Enfin, l’objectif final serait de savoir combiner les paramètres ergonomiques et l’insertion des personnes en situation de handicap.

Ces objectifs sont denses et ambitieux, j’en conviens mais, s’ils sont atteints, peuvent répondre à de nombreuses problématiques actuelles : réduction du chômage des personnes en situation de handicap, mais aussi réduction du coût global des maladies professionnelles. En effet, l’adaptation d’un poste de travail est au bénéfice de tous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s