Approche didactique du numérique/Activité 4 : Les styles d’apprentissage

Les trois premières activités sur le travail d’approche didactique, qui est de proposé une réflexion sur un projet particulier. En ce qui me concerne, mon projet est de développer une formation professionnelle destinée aux différentes parties prenantes sur l’ergonomie au travail et sur la gestion du handicap en entreprise. Les premiers travaux m’ont permis d’aboutir à une réflexion sur les styles d’apprentissage.

Le succès de la mise en place de la formation va dépendre styles d’apprentissage des participants. Selon Kolb, le style d’apprentissage peut se diviser en quatre catégories :

  • L’expérience concrète d’une action, c’est-à-dire le vécu d’une situation
  • L’expérimentation active, c’est-à-dire la mise en application d’une action nouvelle que l’on souhaite mener
  • L’observation réfléchie et attentive, c’est-à-dire la mise en place d’une analyse avant l’action pour ensuite adopter une réflexion sur l’action à mener
  • La conceptualisation abstraite et théorique, c’est-à-dire la recherche d’une théorie structurée, de la synthétiser avant généraliser afin de trouver la meilleure solution à une situation donnée.

A partir de ce modèle, Kolb a classifié les apprenants en différents types :

  • Les divergents, qui sont imaginatifs et s’intéressent aux émotions
  • Les assimilateurs, qui ont une aisance à créer des modèles théoriques et moins à la mise en pratique des connaissances
  • Les convergents, qui sont résolument orientés sur la pratique mais laissent peu de place à l’émotion
  • Les accommodateurs, qui s’adaptent aux expériences, afin de trouver de nouvelles solutions.

La formation que je souhaite proposer est axée sur l’intervention ergonomique et la gestion du handicap en entreprise. L’ergonomie se base sur des méthodes, sur des expertises et des référentiels. En ce sens, elle doit cibler des apprenants dits « convergents », c’est-à-dire axés sur la mise en pratique de modèles qu’ils ont déjà conceptualisés et théorisés avant une mise en application concrète. On est donc dans des styles d’apprentissage de Kolb de conceptualisation abstraite et d’expérimentation active.

La sensibilisation au handicap en entreprise, que ce soit dans sa compréhension, l’accueil, l’intégration et l’accompagnement de cette population, on s’intéresse à des apprenants qui sont divergents, c’est-à-dire s’intéressant aux émotions, c’est-à-dire un style d’apprentissage basé sur l’expérience concrète ainsi que l’observation réfléchie d’une situation.

Ma formation doit combiner tendre à combiner différents styles d’apprentissage pour en faire des variantes.

La formation à l’intégration de l’ergonomie et la sensibilisation au handicap n’aura de succès que si l’apprenant est fondamentalement intéressé à l’acquisition et l’apprentissage de nouvelles connaissances, en intégrant de nouvelles idées. On est donc dans une attitude d’apprentissage en profondeur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s